À mains nues, le 1er roman de Mrs Roots qui se veut afropéen

À mains nues, le 1er roman de Mrs Roots qui se veut afropéen

Impossible de ne pas connaître Laura Nsafou quand on traîne sur le french #BlackTwitter. Connue sur les réseaux sous le pseudo de Mrs Roots, c’est aujourd’hui la blogueuse afroféministe française la plus famous ! Son 1er roman paru en mars 2017, À mains nues, s’inscrit dans une nouvelle mouvance, qu’elle appelle la littérature afropéenne. Une héroïne noire fragile L’héroïne, Sibylle, est une jeune Suédoise d’origine somalienne. Elle est atteinte d’un terrible handicap invisible : l’haptophobie, un trouble extrêmement rare qui l’empêche de toucher et d’être touchée par les autres, car…

2 écrivains africains auxquels on aimerait donner le Prix Nobel de littérature

2 écrivains africains auxquels on aimerait donner le Prix Nobel de littérature

La consécration suprême pour un grand écrivain qui a bien roulé sa bosse dans ce monde, c’est bien le prix Nobel de littérature. Chaque année, de nombreux articles parlent des pronostics, en prenant en compte les paris des bookmakers. Mais les universitaires et les médias afros déplorent que le jury du Prix Nobel de littérature fasse du boudin aux écrivains africains alors que le continent porte de grands talents, préférant l’octroyer à des chanteurs (nous ne citerons pas de noms !). 2 noms de mastodontes reviennent toutefois régulièrement dans les…

Neïba, nouvelle héroïne de la littérature jeunesse afro

Neïba, nouvelle héroïne de la littérature jeunesse afro

Dans Neïba Je-sais-tout : Tu sais garder un secret ?, l’héroïne est une fillette de 9 ans charmante et rigolote, mais qui ne sait pas tenir sa langue. Pour elle, garder un secret, c’est un peu comme “ne pas manger des choses qu’on aime bien alors qu’on sait qu’elles se trouvent dans le placard de la cuisine”. Avec franchise et humour, elle raconte à la première personne comment le fait d’avoir répété les derniers secrets de son frère et de sa mère à sa meilleure copine Sanaa, sans pour autant…

Poussière rouge de Jackie Kay : à la recherche des parents perdus

Poussière rouge de Jackie Kay : à la recherche des parents perdus

Jackie Kay a eu un destin exceptionnel. Elle est née en 1961 à Edimbourg d’une mère écossaise et d’un père nigérian, puis a été adoptée par des parents formidables, membres fervents du Parti Communiste à Glasgow. Enceinte à 26 ans, elle s’est mise à la recherche de ses parents biologiques, parce que ça la travaillait sérieusement. C’est cette quête épique, qui n’a pas été sans embûches, qu’elle raconte sans sentimentalisme et avec douceur dans ce roman complètement autobiographique, traduit en français en 2013. Le récit de ses rencontres avec ses…